• Beauté et harmonie.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Novembre 2019 à 23:33

     

     

    AnneVle 10/11/2019 à 14:21

    Voici la petite lettre envoyée au préfet de Guadeloupe (Philippe Gustin) avec sur le mail, la photo de Neo et les commentaires de l'association. Si elle vous plaît, je vous recommande de faire pareil !!!! : "Monsieur le Préfet, La photo envoyée sur le mail n’est qu’une des centaines de cas de maltraitances voire de tortures infligées en Guadeloupe (La Martinique n’est pas en reste !) aux malheureux chiens et chats qui ont le malheur d’y être nés. Laisser cette situation en l’état sans que les pouvoirs publics ne fassent le nécessaire afin de cesser la prolifération, d’aider les rares refuges existants à recueillir, stériliser, soigner et protéger avec possibilité d’envoyer ces pauvres victimes en Métropole pour y être adoptés (peu ou pas d’avenir en Guadeloupe) est révoltant et cette lettre est écrite au nom de tous les touristes qui reviennent de ces îles « de rêve » avec comme souvenirs les visions de ces animaux mourant de faim ou de maladies quand ce n’est pas sous les coups (de sabre) de leurs tortionnaires ou percutés par des véhicules qui foncent sur eux délibérément. Quant à la justice, qu’elle fasse enfin son travail ! De la prison, des amendes salées et pour les personnes insolvables, des travaux d’intérêt général (nettoyage des plages, des espaces naturels ou mieux, aides dans les refuges débordés par un trop grand nombre d’animaux recueillis.) La fourrière et les rondes incessantes du camion de « ramassage » pour, comme seul avenir de ces martyrs, la mort, est une solution onéreuse, épouvantablement cruelle et totalement inefficace. Ces fonds seraient mieux dépensés en agrandissant et modernisant les refuges existants et en les aidant à une gestion plus humaine de ce problème. Sans compter que pour l’image de l’île, ces horreurs ont un impact qui devient de plus en plus préoccupant sur le tourisme (des amis y ont passé quelques jours « pour voir » et après « avoir vu » se sont promis de ne plus y remettre les pieds !) Le bien être animal est devenu, au fil des années, un vrai problème de société et vos massacres organisés ou non ne sont plus acceptables et sont violemment réprouvés par un nombre grandissant d’entre nous. La tâche est immense mais ne pourra apporter que du bien être et, sait on jamais, plus de compassion et responsabilité chez les guadeloupéens à qui il faudrait exiger la stérilisation et l’identification (obligatoire) systématiques de leurs animaux de compagnie. Vous pourriez demander l’aide des grosses associations, FBB, 30 Millions d’Amis ou IFAW , qui je suis sûre accèderaient volontiers à votre demande. Je vous remercie infiniment, Monsieur le Préfet de ne pas rester insensible à notre demande et vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments respectueux." Anne VERTADIER-SEBIRE
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :